Sciences humaines

Editions Non Lieu

224, rue des Pyrénées - 75020 Paris

Conversions religieuses et mutations politiques en Egypte

Conversions religieuses et mutations politiques en Egypte

Laure Guirguis (dir.)

ISBN 978-2-35270-044-9

20 €

De Wafâ Constantin, la femme d’un prêtre copte qui s’est convertie à l’islam, à Muhammad Higâzi, un jeune musulman qui annonça publiquement qu’il était devenu chrétien, plusieurs affaires de conversion religieuse ont polarisé l’opinion égyptienne au cours des dernières années. En Égypte, la conversion, passage d’une identité religieuse et sociale à une autre, est l’un des lieux où se reformulent les interrogations sur l’identité nationale. À l’heure actuelle, ces questionnements identitaires émeuvent les musulmans dans un monde qui leur apparaît hostile, et les chrétiens (coptes principalement) dans un pays dont les lois, les pratiques sociales et les systèmes de représentation dominants tendent à les isoler toujours davantage. Tandis que s’exacerbent les tensions interconfessionnelles, le régime se révèle incapable de formuler un principe de citoyenneté autre que formel et d’assurer sa légitimité. Pourtant, accepter la conversion, dans les deux sens, suppose qu’un même statut et des droits identiques soient octroyés aux musulmans et au chrétiens. Les problèmes posés par les conversions sont les obstacles à dépasser pour arriver à l’instauration d’une véritable citoyenneté et à une forme de sécularisation de la société et des institutions. Ils constituent donc un enjeu central pour les mouvements qui se battent pour le respect des droits de l’Homme et l’établissement d’un régime démocratique, en-deçà de la religion et du confessionnalisme.

Contributions : Tewfik Aclimandos, Christophe Ayad, Gamal al-Banna, Thomas Brisson, Grégoire Delhaye, Sameh Fawzi, Adel Guindy, Laure Guirguis, Magdi Khalil, Mohammad Hassan Khalil, Mounir Megahed, Umar Riad, Samer Soliman. Préface de Bernard Heyberger.

Parution : juin 2008.



<< Revenir à la page précédente | Voir le catalogue >>