À paraître

Editions Non Lieu

nonlieu@netcourrier.com

Histoire du fascisme de la République de Saint-Marin

Histoire du fascisme de la République de Saint-Marin

Antoine Sidoti

ISBN 978-2-35270-307-5

39 €
Sait-on qu’à l’instar de sa « Mère » italienne, royale et mussolinienne la République de Saint- Marin (micro État enclavée entre l’Émilie-Romagne et les Marches) eut son propre Ventennio, – vingt années de gouvernement fasciste, entre la Première et la Seconde Guerre mondiale –, sous l’égide d’un Parti Fasciste Saint-Marinais qui réussit des scores électoraux parfaitement « totalitaires », de l’ordre de 100%, que Mussolini lui-même n’obtint jamais ? Sait-on aussi qu’après la chute de ce gouvernement « fascistissime », intervenue le 28 juillet 1943 sous la pression populaire, trois jours seulement après l’arrestation du duce en Italie, les hommes du Ventennio saint-marinais ont voulu revenir au pouvoir ? Et que cinq d’entre eux, dont le propre « duce de Saint-Marin », Giuliano Gozi, ont réussi dans leur entreprise de figu- rer au sein du premier gouvernement démocratique de l’après-fascisme. Sait-on enfin que certains Saint-Marinais rêvent encore de nos jours de ce fascisme-là, qu’ils qualifient volontiers de « doux », comme ils rêvent de leur « bienfaiteur » et « bien-aimé » Mussolini, qui, à trois reprises , avait honoré la petite République de visites « mémorables ».
C’est cette histoire à rebondissements et facettes multiples du fascisme de la République de Saint-Marin que le livre d’Antoine Sidoti raconte, à l’appui d’une importante documentation.


Antoine Sdoti est docteur en langues et littératures étrangères, et il est l’auteur de plusieurs ouvrages d’histoire et de littérature et de traductions, dont, aux éditions Non Lieu, La Couronne de montagne de Petar II Petrovic Njegos.


716 pages, 120 illustrations, octobre 2020.


<< Revenir à la page précédente | Voir le catalogue >>