Cahiers Jean Cocteau

Editions Non Lieu

224, rue des Pyrénées - 75020 Paris

Jean Cocteau et la radio

Jean Cocteau et la radio

ISBN 978-2-35270-092-0

25,00 €

Conçu sous la forme d’un dossier, ce Cahier dédié à la radio « de » Jean Cocteau cherche à couvrir de façon cohérente les idées et réalisations du poète dans ce domaine, mais s’adresse aussi à toutes les personnes curieuses d’en apprendre davantage sur les relations des écrivains français au média au cours du xxe siècle.
Outre ses activités artistiques plus connues, Cocteau a en effet abondamment écrit pour la radio, produit des émissions (causeries, reportages, imitations), s’est livré à des interviews, des entretiens prolongés, des tables rondes. Il lui a confié de nombreux hommages saluant le talent d’artistes mêlés à sa carrière ou à sa vie. En acteur de son œuvre, il a aussi interprété sur les ondes des rôles de ses pièces, ainsi que des poèmes. Signalons pour finir que la radio lui a inspiré également des dessins (reproduits dans ce Cahier).
Fournissant de très nombreux documents inédits, ce dossier rassemble des textes et propos dispersés dans lesquels le poète s’exprime sur la radio comme moyen de création et de communication et sur ce qu’il écoute (sections I à III) ; une série de quatre entretiens, dont deux avec Georges Ribemont-Dessaignes (section IV) ; des textes écrits pour la radio : hommages, entre autres à Apollinaire, Giraudoux, Dullin, Éluard, Proust, Cendrars… (section V) ; préfaces parlées et présentations d’émissions (section VI) ; causeries et déclarations, mais aussi des textes pouvant être qualifiés d’œuvres à part entière : le sketch Dîner de têtes, l’adaptation des Enfants terribles par Agathe Mella, l’impromptu Miracle en quatre morceaux et le reportage Voyage de l’Orphée II (section VII). La dernière section complète l’ensemble en proposant des réactions d’écoute glanées dans la presse et ailleurs.

Cahier réalisé sous la direction de Pierre-Marie Héron, ancien élève de l’ENS Ulm, agrégé, maître de conférences en littérature française à l’Université de Montpellier III.


280 pages, octobre 2010.



<< Revenir à la page précédente | Voir le catalogue >>