Essais, études, correspondances

Editions Non Lieu

nonlieu@netcourrier.com

Proust et l'adoption

Proust et l’adoption

Christian Gury

ISBN 978-2-35270-209-2

18 €
Dans l’ignorance, vraie ou feinte, des lois de son époque, Marcel Proust suspectait des homosexuels de sa connaissance, le romancier Abel Hermant ou le patron de presse Léon Bailby, d’être les étranges pères de jolis « fils adoptifs ». Il craignait aussi, par une mauvaise interprétation du droit nobiliaire français, que le duc de Montmorency puisse, en épousant Mme Blumenthal, adopter le fils de cette dernière et lui transmettre son titre. Et il était scandalisé que son ami Pierre de Polignac ait accepté de se marier avec la fille naturelle et adoptive du prince de Monaco.
Dans son snobisme et son conservatisme, Proust se disait horrifié qu’un roturier fût susceptible d’entrer par adoption dans une famille de vieille aristocratie ou que « la solennité des sacrements d’une forme juridique » vienne « parer » aux couleurs de « l’inceste » une « banale aventure d’homosexualité ».
Ainsi s’explique l’épidémie d’adoptions aberrantes d’À la recherche du temps perdu, le plus souvent punies par leur prolongement en mariages malheureux, les deux institutions du mariage et de l’adoption étant conçues comme équivalentes ou fonctionnant en synergie de passerelles sociales. Par exemple, faute d’adopter le Narrateur ou le jeune Morel de son cœur, le baron de Charlus adoptera la nièce de Jupien, dans l’espoir de s’introduire en tiers dans le couple qu’elle ira former avec un Léonor de Combremer de mœurs suspectes. Et M. de Forcheville adoptera Gilberte Swann, bientôt l’épouse d’un marquis de Saint-Loup amateur de garçons.
L’ouvrage s’adresse à la fois à un public littéraire, amateur de Proust, et à un public de juristes.

Avocat honoraire a la Cour d’appel de Paris et essayiste, Christian Gury est l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages de droit et d’histoire littéraire dont Lyautey-Charlus (nouvelle édition, Non Lieu, 2010), Excentriques & Annees folles, Non Lieu, 2010 ; Le Poète étranglé, Non Lieu, 2013 ; Aragon, le Parisien de Port-Bail, Non Lieu, 2014.

320 pages, mai 2015.



<< Revenir à la page précédente | Voir le catalogue >>